Julius von Bernuth (1897-1942) : Général de brigade allemand

Julius von Bernuth (né à Metz le 12 août 1897 ; décédé le 12 juillet 1942) était un officier général allemand (Generalmajor) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie

Première Guerre Mondiale

Il sert pendant la Première Guerre Mondiale, comme un simple sous-lieutenant (Leutnant), dans l’infanterie. Après la guerre, il poursuit sa carrière dans l’armée, gravissant peu à peu les échelons. Il devient lieutenant en 1925, puis capitaine en 1931.

Seconde guerre mondiale

Du 10 août 1939 au 15 octobre 1939, Julius von Bernuth sert dans la division blindée Kempf en Prusse-Orientale. Il participe ensuite à la campagne de France. En tant que lieutenant-colonel, Bernuth reçoit la croix de chevalier de la Croix de fer (Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes) le 5 août 1940. Le 1er décembre 1940, Bernuth est promu colonel (Oberst).
Après la fin des combats dans sur le front Ouest, Bernuth occupe différentes fonctions dans le groupe Sud. Le 1er avril 1942, Bernuth est promu au grade de Generalmajor. Le 12 juillet 1942, alors qu’il vole vers son quartier général dans un Fieseler Fi 156, il s’écrase près de Ssochkranaja. Le général von Bernuth est inhumé le 16 juillet 1942 au cimetière de Frolowskij.

Commandements

  • Chef d’État-major de la XVe corps d’armée (Chef des Generalstabes XV.Armeekorps)

Distinctions

  • Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes, le 5 août 1940
  • Großherzoglich-Hessische Tapferkeitsmedaille
  • Ehrenkreuz für Frontkämpfer
  • Wehrmacht-Dienstauszeichnung IVe à Ière classe
  • Blutorden
  • Medaille zur Erinnerung, le 13 mars 1938
  • Medaille zur Erinnerung, le 1er octobre 1938
  • Spange zum Eisernen Kreuz, IIe et Ière classe
  • Kriegsverdienstkreuz, IIe classe avec glaives
  • Verwundetenabzeichen, en bronze, 1918
  • Eisernes Kreuz, IIe et Ière classe, 1914

Sources

  • Veit Scherzer: « Die Ritterkreuzträger 1939-1945 », Scherzers Militaer-Verlag, Ranis/Jena, 2007.

***

Julius von Bernuth est un officier allemand, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

Advertisements

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans Allemagne, armée, Europe, Metz, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.