Commentaire

Le Cercle des officiers disparus de Metz n’a aucun lien avec le Cercle mixte de garnison de Metz. L’auteur condamne sans réserve le nazisme, et plus généralement l’antisémitisme et le racisme. Il condamne donc avec force les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité, légalement imprescriptibles, ayant pu être commis par des forces armées par le passé. L’auteur condamne en outre tous les extrémismes, qu’ils soient politiques, ou religieux.

En revanche, l’auteur ne juge pas les officiers qu’il présente sur ce site. Il ne s’intéresse qu’à la carrière militaire des officiers messins, français ou allemands, ayant accompli leur devoir avec discipline et honneur. L’auteur donne un aperçu biographique aussi neutre que possible de chaque officier, sans porter de jugement a posteriori sur des actes déjà jugés par l’Histoire. Cette approche historique explique l’absence des officiers nés à Metz après 1920.

A l’heure de l’Union européenne, alors que le noyau de la future armée européenne existe déjà avec la brigade franco-allemande de l’Eurocorps, cet éclairage sur le passé glorieux de ces militaires natifs de Metz nous rappellera combien les guerres « nationalistes » fratricides sont absurdes et la paix nécessaire dans une Europe politique, que nous souhaitons plus forte et plus unie.