Mansuy-Dominique Roget de Belloquet (1760-1832) : Général français

Mansuy-Dominique Roget de Belloquet (1760-1832)  est un général français. Chevalier de l’Ordre royal et militaire de Saint-Louis, et commandeur de la légion d’honneur, il fut promu lieutenant-général sous le Premier Empire.

Biographie

Le baron Mansuy-Dominique Roget de Belloquet naît à Lorry-devant-le-Pont, près de Metz, le 20 octobre 1760. Le 13 mai 1777, il s’engage au 7e régiment de chasseurs à cheval, comme cavalier. Sous-lieutenant sous les ordres de Custine, Mansuy-Dominique Roget de Belloquet participe au siège de Mayence en 1793. Il est envoyé ensuite avec son régiment dans l’ouest de la France, pour combattre les contre-révolutionnaires vendéens, sous les ordres de Marceau et Kleber. Pour ses services, il est promu Adjudant-général. Rappelé à l’armée du Rhin, il commande le 13e régiment de dragons à la bataille de Diestein (2 floréal an V), où il prend des drapeaux et 5 canons au régiment d’Alton, puis 4 autres, 40 caissons et de nombreux prisonniers près de Guegenbach. Le colonel Roget s’illustre ensuite dans les Grisons sous les ordre de Masséna. Il passe le Rhin près de Verdenberg et enlève une position ennemie à Neudla, prenant encore 5 autres canons.

Promu général de brigade, Mansuy-Dominique Roget de Belloquet se bat à Zurich contre la cavalerie russe. Le général Roget de Belloquet fait la campagne de l’an VIII dans le corps d’armée du Bas-Rhin et se bat à Niderrathe. En 1805, il fait la campagne d’Allemagne. Il y commande une brigade de la 2e division de dragons sous les ordres du général Walter. Ce dernier ayant été blessé, il prend le commandement à la Bataille d’Austerlitz, enfonçant la ligne d’infanterie russe, et prenant 4 canons. Le général Roget de Belloquet participe ensuite aux campagnes de Prusse et de Pologne. Il défait les dragons de la reine à Zeideneck et des hussard de Schimmel Pleningen. Il combat bientôt à Bizunn le 23 décembre, où il s’illustre contre les prussiens en faisant 500 prisonniers et en prenant 5 nouveaux canons. Promu général de division le 30 décembre suivant Mansuy-Dominique Roget de Belloquet commande par la suite la 3e division militaire, à l’époque où Metz est la place d’armes de tous les dépôts militaires. Il conserve ce poste jusqu’en 1814. Pendant le blocus de Metz de 1814 sous les ordres de Durutte, il attaque avec succès le ravitaillement russe.

Après l’abdication de Napoléon, le général Roget de Belloquet quitte l’armée. Le baron Mansuy-Dominique Roget de Belloquet décédera en 1832.

Sources

  • Émile Auguste Bégin : Biographie de la Moselle: Histoire par ordre alphabétique de toutes les personnes nées dans ce département, Tome 3, Metz, 1829.

***

Mansuy-Dominique Roget de Belloquet est un officier français, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans armée, Europe, France, Metz, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.