Wilhelm Rohr (1877-1930) : Officier supérieur allemand

Wilhelm Rohr (19 mai 1877 à Metz; † 8 mars 1930 à Lübeck) est un officier supérieur allemand, commandant du Sturm-Bataillon Nr.5 durant la Première Guerre mondiale.

Bibliographie

Wilhelm Martin Ernst Rohr naît le 19 mai 1877, à Metz, ville annexée à l’Empire allemand. Après sa scolarité à Karlsruhe et à Bensberg, Wilhelm Rohr intégre l’école militaire prussienne de Groß-Lichterfelde, dans la banlieue de Berlin. Il en sort sous-lieutenant en 1896 pour être affecté au 3e Magdeburger Infanterie-Regiment Nr. 66. De 1899 à 1903, Rohr est détaché comme formateur à l’école des sous-officiers de Potsdam. Il retouve ensuite son régiment, comme officier de compagnie, avant d’être promu Premierleutnant en 1906. En 1912, il est détaché comme formateur au 10e Rheinischen Infanterie-Regiment Nr. 161, près de Trèves, où il est promu capitaine. A sa demande, Rohr est muté au Garde-Schützen-Bataillon de Groß-Lichterfelde, où il commande une compagnie.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Wilhelm Rohr combat avec son unité dans l’Aisne, en Champagne et en Alsace, notamment au Hartmannswillerkopf. En 1915, le capitaine Rohr est transféré dans la nouvelle unité du Major Calsow, une unité de combat spéciale formée par le général Hans Gaede, et dotée de canons légers. Après des pertes importantes sur le front occidental, notamment dans les Vosges alsaciennes, l’unité est reformée à Kaiserstuhl. Rohr en prend le commandement le 8 septembre 1915. Il entraine alors le Sturm-Bataillon Nr.5 pour en faire une véritable unité d’élite. Faisant partie des troupes de choc, cette unité est dotée de mortiers de tranchée, de mitrailleuses MG08 et de lances-flammes, et ses hommes sont parmi les premiers à recevoir un casque en acier et des grenades offensives. Rohr élabore des tactiques offensives nouvelles, qu’il expérimente avec succès dans les Vosges dès l’automne 1915.

Mettant son expérience à profit, Rohr participe à l’offensive de Verdun en février 1916. Rattaché à la 5e armée allemande, le détachement de Rohr a ensuite pour mission de former les officiers d’infanterie au lancé de grenades. Dénommé officiellement Sturm-Bataillon Nr. 5 (Rohr) le 7 février 1917, le détachement de Rohr devient le 1er Sturm-Panzer-Kraftwagen-Abteilung en janvier 1918. Rohr est promu Major peu après. En octobre 1918, le commandant Rohr effectue une dernière mission à Spa, pour protéger l’Empereur Wilhelm II, avant que son bataillon ne soit dissous à Schwelm.

Après guerre, Rohr est versé dans le 29e Infanterie-Regiment en 1920. En 1921, au moment de la formation de la nouvelle Reichswehr, Rohr est mis en « Disposition « , avec le grade de lieutenant-colonel. L’armée allemande perdait ainsi un de ses meilleurs éléments. N’ayant plus de commandement effectif, Wilhelm Rohr se retira à Lübeck, où il décéda en 1930.

Sources

  • Hermann Cron: Geschichte des Deutschen Heeres im Weltkriege 1914–1918. Berlin, 1937.

***

Wilhelm Rohr est un officier allemand, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans Allemagne, armée, Europe, Metz, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.