Friedrich Marnet (1882 – 1915) : Officier allemand de la Luftstreitkräfte

Friedrich Marnet (1882 – 1915)  est un pilote allemand de la Première Guerre mondiale. Il fut l’un des premiers aviateurs de la Luftstreitkräfte.

Biographie

Friedrich Marnet naît le 22 janvier 1882 à Metz, en Moselle, première place forte de l’Empire allemand. Après avoir quitté l’école, Marnet s’engage dans la Deutsches Heer comme Fahnenjunker en 1902. Il est promu Leutnant le 9 mars 1903 au Königlich Bayerisches Infanterie-Regiment Nr. 4, stationné à Metz. Le 7 mars 1912, Marnet est promu Oberleutnant. Il assiste à des vols de démonstration à Metz-Frescaty, qui le poussent à devenir aviateur. Il suit alors une formation pour devenir pilote du 1er juillet au 30 août 1913.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate le 4 août 1914, Marnet est toujours dans son régiment, chef de peloton de la première compagnie de l’Ersatz-Bataillon 8. Mais à sa demande, il est finalement transféré à la Feldflieger-Abteilung 1b le 5 mai 1915. Le 4 juin 1915, Marnet suit une formation complémentaire au vol d’observation à Schleißheim. Le 16 juillet 1915, Friedrich Marnet est affecté à la Feldflieger-Abteilung 8b. Peu après, le 9 août 1915, il est promu Hauptmann. Le 21 août 1915, il est affecté la Feldflieger-Abteilung 6b, alors basée près de Bühl.

Le 3 octobre 1915, le capitaine Marnet a pour mission de se rendre à Strasbourg avec son Gotha G.I, un bombardier lourd biplan. Égaré, il décide avec son navigateur et son mécanicien de se poser dans un champ fraîchement labouré, afin de refaire le point. En se posant l’avion percute violemment le sol, et se retourne, tuant sur le coup Marnet et blessant mortellement son navigateur. Friedrich Marnet fut enterré avec les honneurs militaires. Sa tombe est aujourd’hui au cimetière Waldfriedhof de Munich.

Etats de services

  • Leutnant (Patent No.62) : 9 mars 1903
  • Oberleutnant (Patent No.76) : 7 mars 1912
  • Hauptmann : 9 août 1915

***

Friedrich Marnet est un officier allemand, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans Allemagne, armée, Europe, Metz, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.