François Faultrier de l’Orme (1760-1805) : général de la Révolution française et du Premier Empire.

François Faultrier de l’Orme ( 1760 – 1805 ) est un général de la Révolution française et du Premier Empire.

Biographie

François Claude Joachim Faultrier de l’Orme naît à Metz, en Moselle, le 15 août 1760. Issu d’une famille de militaires, frère du général Simon de Faultrier, il s’engage en 1777 dans le régiment d’artillerie de son père, alors Lieutenant-général. François Faultrier part se combattre en Amérique pendant la Guerre d’indépendance des États-Unis. Il se bat ensuite aux Antilles, à Saint-Domingue, où il est nommé lieutenant en 1778.

Pendant la Révolution française, il sert dans l’armée des Alpes. François Faultrier est promu capitaine au 2e régiment d’artillerie à cheval en 1793 (an II). En 1796-1797, il est nommé directeur des parc de l’Armée d’Italie. Promu colonel, il participe à la Campagne d’Égypte avec le corps expéditionnaire français en 1798 (an VI). Faultrier de l’Orme se distingue au cours de la prise du fort, lors de la bataille d’Aboukir (1799). A la suite de ces hauts faits, le général Jacques de Menou de Boussay le promeut général de brigade le 14 mars 1800.

En 1801-02, Faultrier de l’Orme est nommé commandant de l’artillerie de Douai (an X). Le 11 décembre 1803, il reçoit la Légion d’Honneur (19 Frimaire an XII). Le 14 juin 1804, François Claude Joachim Faultrier est fait commandeur de la Légion d’Honneur (25 Prairial an XII). Il est nommé directeur général des parcs des Armée des côtes de l’Océan, poste qu’il occupe fin 1804 et début 1805. Promu général de division le 1er février 1805, François Faultrier reçoit l’ordre de se porter avec sa division sur le Rhin. Après une marche éreintante dans des conditions climatiques extrêmes, le général Faultrier tombe malade en Bavière, en octobre 1805. François Faultrier de l’Orme décède peu après, le 7 novembre 1805, à Nordlingen.

Hommage

  • 21e colonne de l’Arc de Triomphe de l’Etoile : le nom de FAULTRIER est gravé au côté Sud (21e colonne) de l’Arc de Triomphe de l’Etoile, à Paris.

Sources

  • Émile Auguste Nicolas Jules Bégin : Biographie de la Moselle: Histoire par ordre alphabétique de toutes les personnes nées dans ce département, qui se sont fait remarquer par leurs actions, leurs talens, leurs écrits, leurs vertus, ou leurs crimes, Volume 2, Metz, 1832 ( p. 144 – 145 )
  • A. Lievyns,Jean-Maurice Verdot, Pierre Bégat : Fastes de la Légion d’Honneur, 1844 (p.209)

***

François Faultrier de l’Orme est un officier français, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans armée, Europe, France, Metz, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.