Johannes Hintz (1898-1944) : général de division allemand.

Johannes Hintz ( 1898 – 1944 )  était un général de la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fut l’un des premiers à recevoir la Croix de chevalier de la Croix de fer dès 1940.

Biographie

Johannes Hintz naît le 1er octobre 1898 à Metz, alors la plus grande place forte du Reich allemand. Lors de la Première Guerre mondiale, Hintz s’engage comme volontaire dans l’armée impériale. Après ses classes d’élève-officier, il est affecté le 26 juin 1915 au 74e Infanterie-Regiment comme officier d’ordonnance. Promu Leutnant le 16 janvier 1917, Hintz restera dans ce régiment jusqu’à la fin du conflit.

Après guerre, il poursuit sa carrière dans la police, d’abord à Kattowitz comme Polizei-Leutnant, le 5 novembre 1919, puis à Hanovre en 1920. Là, Johannes Hintz gravit peu à peu les échelons. Polizei-Oberleutnant le 7 avril 1925, il est promu Polizei-Hauptmann le 1octobre 1928. D’octobre 1928 à septembre 1933, il est nommé instructeur à l’école de police d’Hildesheim. De 1933 à 1935, il sert de nouveau dans la police d’Hanovre. Affecté comme chef de batterie dans le 12e Flak-Regiment, Johannes Hintz est promu Hauptmann en août 1935, puis Major le 20 avril 1936. Toujours chef de batterie, Hintz sert dans le Flakabteilung (F/88 ) « Legion Condor » , du 7 novembre 1936 au 1er juillet 1937. Il sert de nouveau dans le 12e Flak-Regiment, comme chef de batterie, puis Kommandeur du I. Battalion le 1er octobre 1937. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, Johannes Hintz est promu Oberstleutnant. Il est nommé Kommandeur du 3e Batalion du 32e Flak-Regiment le 26 août 1939.

En octobre 1939, Johannes Hintz est nommé Kommandeur du Flak-Regiment 101, fonction qu’il assume jusqu’en juillet 1940. Compte tenu de sa conduite exemplaire devant l’ennemi, Johannes Hintz reçoit la croix de guerre en mai 1940. Après la Campagne de France, il est nommé Kommandeur de l’école de la Flak de Rerik, avant d’être promu Oberst le 19 juillet 1940. Il conserve ce poste jusqu’au 4 mars 1942, assumant parallèlement les fonction de Kommandeur de la Flak locale. Le 5 mars 1942, Hintz est nommé Kommandeur de la 4e Flak-Division. Toujours à la tête de la 4e Flak-Division, Hintz est promu Generalmajor le 1er avril 1943. A partir du 1er mars 1944, il sert à l’État-major du III. Flak-Korps. Le 14 mai 1944, il est grièvement blessé dans un accident de voiture et décède à Paris le 21 mai suivant.

Johannes Hintz sera promu Generalleutnant à titre posthume, le 26 juillet 1944.

Décorations

  • Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes (n°93): le 29 juillet 1940, comme Oberstleutnant et Kommandeur du Flak-Regiments 101.
  • Eisernes Kreuz 1914 1ere et 2e classes.
  • Ehrenkreuz für Frontkämpfer
  • Wehrmacht-Dienstauszeichnung 4e, 3e et 2e classes
  • Medalla de la Campaña Española (1936−1939)
  • Spanienkreuz mit Schwertern
  • Eisernes Kreuz 1939, 2e classe (11 mai 1940), 1ère classe (26 mai 1940)

Sources

  • Fellgiebel, Walther-Peer: Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Podzun-Pallas, Friedburg, 2000.
  • Scherzer, Veit : Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives, Scherzers Miltaer-Verlag, Jena, 2007.

***

Johannes Hintz est un officier allemand, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans Allemagne, armée, Europe, Metz, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.