Theodor Berkelmann (1894-1943) : Général d’armée allemand

Theodor Berkelmann (17 avril 1894 à Metz- 28 décembre 1943 à Posen) était un général allemand dans les Waffen-SS, pendant la seconde guerre mondiale.

Biographie

Berkelmann naît le 17 avril 1894 au Ban-Saint-Martin, dans la banlieue de Metz, en Lorraine. Il étudie jusqu’en 1913, avant de prendre part, en 1914, à la première guerre mondiale, comme simple soldat. Il est promu au grade d’Oberleutnants (Premier lieutenant) avant la fin du conflit. Après guerre, il rejoint les Corps francs jusqu’en 1920. Il occupe ensuite différents petits emplois dans le civil.
Le 1er mai 1929, il devient membre du Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), puis en mars 1931, membre de l’escadron de protection (Schutzstaffel) de la NSDAP. Le 15 juin 1931, il est nommé professeur à l’École de la SA à Munich, avec le grade de SA-Standartenführer (Colonel). Le 6 mars 1932, il revient à la SS et devient aide de camp du Reichsführer SS Heinrich Himmler. Du 1er octobre 1932 jusqu’au 1er avril 1933, il est officier d’état major du groupe « Nord » de la SS, à Altona, près de Hamburg. Il prend ensuite la direction de la SS-Standarte 24 « Ostfriesland ». Le 9 décembre 1933, il devient le chef de la VIe section SS « Sud-Est » à Wroclaw. Le 1er avril 1936, il est nommé chef de la section SS « Elbe » à Dresde. A partir de 1936 et jusqu’à sa mort, il sera membre du Reichstag.

A chaque nouvelle affectation, Berkelmann est promu, d’abord SS-Oberführer (Colonel) le 30 janvier 1934, SS-Brigadeführer (Général) le 9 septembre 1934, puis SS-Gruppenführer (Général de division) le 13 septembre 1936, et enfin SS-Obergruppenführer (Général d’armée) le 30 janvier 1942.

A partir de 1940, Berkelmann fait office de chef de la police dans la région Sarre-Palatinat et de chef de l’administration civile en Lorraine. En 1943, il est nommé en Pologne à la tête du Reichsgau Wartheland, à Posen, où il décède le 28 décembre 1943.

Commandements

  • Eisernes Kreuz (1914) IIe et Ière classe
  • Goldenes Parteiabzeichen der NSDAP
  • Kriegsverdienstkreuz mit Schwertern (1939) IIe et Ière classe
  • Ehrendegen des RFSS
  • Totenkopfring der SS

Sources

  • Ruth Bettina Birn: Die Höheren SS- und Polizeiführer. Himmlers Vertreter im Reich und in den besetzten Gebieten. Droste Verlag, Düsseldorf, 1986.

***

Theodor Berkelmann est un officier allemand, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans Allemagne, armée, Europe, Metz, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.