Karl Kriebel (1888-1961) : Général de corps d’armée allemand

Karl Kriebel (né à Metz, le 26.02.1888; décédé le 28.11.1961) était un officier général allemand ( Generalmajor ) pendant la Seconde Guerre mondiale. Karl Kriebel est le fils du Generalmajor bavarois Karl Kriebel, en poste à Metz, et le frère de l’officier et diplomate Hermann Karl Kriebel.

Biographie

Première guerre mondiale

Karl Kriebel commence sa formation militaire en 1907 dans l’armée royale de Bavière. Il rentre dans le 1er régiment d’infanterie bavaroise. Après l’école militaire de Munich, il est promu sous-lieutenant, en mai 1909. Au début de la 1ère Guerre mondiale, il part sur le front comme adjudant-major du régiment. Là, il est grièvement blessé au bout de quelques jours. En novembre 1914, il est déjà de retour dans son régiment. Le 19 mai 1915, il est promu lieutenant. À partir de l’automne 1917, il connaît plusieurs affectations. Le 22 mars 1918, il est promu capitaine. Pendant la Première Guerre mondiale, il a reçu plusieurs médailles, dont la croix de fer. Après guerre, il reste dans l’armée allemande.

Seconde guerre mondiale

Le 1er avril 1939, Kriebel est promu général de brigade (Generalmajor). En août 1939, il est nommé commandant de la 56e Division d’infanterie. Après la campagne de Pologne, il repasse sur le front Ouest. Le 4 juillet 1940, il reçoit la croix de chevalier de la Croix de fer ( Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes ). Le 1er août 1940, il est promu général de division (Generalleutnant). Avec la 46 e Division d’infanterie, il part dans les Balkans. Après différentes affectations, il est nommé inspecteur du recrutement à Nuremberg. Le 1er avril 1943, il est promu simultanément au grade de général de corps d’armée dans l’infanterie (General der Infanterie) et de commandant adjoint du Commandement général du VIIe corps d’armée à Munich. Plus tard, il devient aussi le commandant du VIIe district militaire. Après l’attentat du 20 juillet 1944, il fait partie, en août 1944 de la cour d’honneur de la Wehrmacht, chargée de juger les conjurés. Lors de la capitulation, il part en captivité jusqu’en 1947.

Commandements

  • 1938 – 1939 Commandant de l’Ecole militaire de Dresde
  • 1939 – 1940 Général, commandant de la 56e Division
  • 1940 – 1941 Général, commandant de la 46e Division
  • 1942 – 1943 Inspecteur du recrutement à Nuremberg
  • 1943 – 1945 Général, commandant du 7e district militaire

Distinctions

  • Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes, le 4 juillet 1940.
  • Eisernes Kreuz (1914), IIe et Ière classe
  • Bayerischer Militärverdienstorden mit Schwertern und mit Krone
  • Spange zum Eisernen Kreuz, IIe et Ière classe.

Sources

  • Dermot Bradley: Die Generale des Heeres 1921-1945, Band 7 Knabe-Luz; Biblio Verlag, Bissendorf, 200

***

Karl Kriebel est un officier allemand, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans Allemagne, armée, Europe, Metz, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.