Jean-Victor Poncelet (1788-1867) : Général français

Jean-Victor Poncelet est un mathématicien, général et géomètre français (né à Metz le 1er juillet 1788 et mort à Paris en 1867). Général commandant l’École Polytechnique de 1848 à 1850, il est démis de son poste par Napoléon III. Il inventa un modèle de turbine qu’il refusa de breveter, préférant enrichir la science.

Biographie

Jean-Victor Poncelet étudie à l’École polytechnique (promotion X1807). Poncelet sortit de l’École polytechnique le 11 février 1812 et rejoignit la Grande Armée de Napoléon, en juin 1812. Nommé lieutenant du génie, il partit aussitôt, pour la campagne de Russie, à Vitebsk. Assurant la protection de l’armée du Maréchal Ney -un autre officier lorrain, de Sarrelouis- il fut fait prisonnier à la Bataille de Krasnoi, le 18 novembre 1812. Poncelet fut conduit à Saratov, sur la Volga, soit à près de 1 500 kilomètres, distance qu’il accomplit en quatre mois de novembre 1812 à février 1813 à pied, par un froid de -25° C. Privé de tout livre, Poncelet reprit presque dès le début les fondements des mathématiques. C’est à ce moment qu’il met en forme les principes fondamentaux de la géométrie projective qui avaient été approchés jadis par Pappus (IVe siècle), puis Girard Desargues et Pascal. Le retour en France prit lui aussi quatre mois.

De retour en France en 1814, Poncelet fait paraître en 1822 son Traité des Propriétés Projectives des Figures qui va lancer pendant tout le XIXe siècle les mathématiques sur la voie de la géométrie pure. Élève de Gaspard Monge, il rénove la géométrie projective (1822) (théorème de Poncelet sur les coniques, dualité par pôles et polaires réciproques, faisceau harmonique, points cycliques) et la mécanique (1829) (notion de travail mécanique précisée, mécanisme inverseur de Poncelet, théorie des ondes, amélioration des turbines). Excellent ingénieur, Poncelet fut chargé en 1825, des cours de mécanique à l’École d’Artillerie et du Génie de Metz. Admis à l’Académie des sciences de Paris en 1834, il fut chargé de créer à la Faculté des sciences le cours de mécanique appliquée.

Jean-Victor Poncelet fut nommé général en 1848 et commanda l’École polytechnique. Poncelet est devenu membre étranger de la Royal Society le 5 mai 1842. Le 15 mai 1848, il prit la tête des élèves de l’École polytechnique en arme et en uniforme pour se mettre à la disposition du gouvernement et en juin, il commença les réformes que réclamait l’enseignement de cette école.

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d’honneur

Travaux publiés

  • Traité des propriétés projectives des figures, 1822
  • Cours de mécanique appliqué aux machines, 1826
  • Introduction a la mécanique industrielle, 1829
  • Applications d’analyse et de géométrie, 1862-1864

Sources

  • Général Didion : « Notice sur la vie et les ouvrages du général J. V. Poncelet », in Mémoires de l’Académie nationale de Metz, (50e année / 1868-1869; 2e série) 1870.

***

Jean-Victor Poncelet est un officier français, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans armée, Europe, France, Metz, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.