Erich von Brückner (1896-1949) : Officier supérieur allemand

Erich von Brückner (1896-1949) est un colonel allemand de la seconde guerre mondiale. Il a reçu la Croix de chevalier de la Croix de fer en 1945.

Biographie

Erich Wilhelm Ludwig Josef von Brückner naît à Metz le 2 septembre 1896, pendant la première annexion.

Première guerre mondiale

Il s’engage le 7 août 1914 comme aspirant (Fahnenjunker) au 14e régiment d’infanterie de nuremberg. Après la formation militaire de base il suit une formation pour les cadets et officier aspirant à Doeberitz. Le 21 janvier 1915, il monte au front avec sa compagnie. Fähnrich le 4 février 1915, il est promu sous-lieutenant (Leutnant) le 24 juin de la même année. Il gardera ce grade jusqu’à la fin des hostilités. Il participe aux combats de Münster en alsace avant d’être blessé à la jambe par une mine le 26 août 1915.
Le 19 octobre, il rejoint sa compagnie et participe aux combats sur la Somme. Nommé officier au IIIe bataillon, il est de nouveau blessé à la mâchoire. Toujours dans le même régiment, il prend le commandement de différentes compagnies d’août 1918 à décembre 1918. Après guerre, en mai 1919, il devient officier d’ordonnance dans le 48e régiment d’infanterie de la Reichswehr, puis dans le 46e régiment. Erich von Brückner est promu Lieutenant en 1922. Affecté dans une compagnie motorisée à Nuremberg, il est nommé capitaine le 13 septembre 1934. Nommé chef de compagnie en 1935 dans un régiment de lutte antichar. Nommé commandant le 31 juillet 1937, Brückner se spécialise dans le commandement des troupes blindées, suivant plusieurs formations à Coblence, Wünsdorf. Le 25 janvier 1939, il commande la 34e section de lutte antichar.

Seconde Guerre mondiale

A la déclaration de la guerre en septembre 1939, Brückner est envoyé sur le front en Sarre et dans le Palatinat. Le 15 janvier 1940, il est mis en réserve. Il ne participe pas à la campagne de France et reprend son service le 31 juillet 1940 à la tête du 12e Panzerjäger-Abteilung (bataillon anti-char). Il sera envoyé sur le front de l’Est avec ce bataillon. Il est promu colonel le 15 février 1942. En juillet 1942, il commande une colonne blindée de la 7e Panzer-Division. Il prend le commandement du 7e Schützen-Regiment avant d’être envoyé au centre de commandement de Bordeaux.
Le 30 août 1942, il prend le commandement du 126e Panzergrenadier-Regiment. Il reste dans la 23e Panzer-Division jusqu’en 1943. Le 1er mars 1943, il est nommé Kommandeur du 963e Afrika-Schützen-Regiment. Le 7 juin, il prend le commandement du 966e régiment d’infanterie de forteresse jusqu’en octobre 1943. Brückner prend le commandement des troupes blindées dans le secteur opérationnel X (Wehrkreis X). Le 28 septembre 1944, il est nommé commandant du 1er Jäger-Regiments « Brandenburg ».

Le 11 mars 1945, après les combats de Kalisch, le colonel Erich von Brückner, reçoit, en tant que commandant de régiment, la Croix de chevalier de la Croix de fer. Son régiment recule pourtant dans les combats de Kutno, Konin, Schrimm et Lissa. Même si le groupe de combat du colonel von Brückner se retire finalement de Fraustadt et de Glogau, il a contribué de manière significative à la stabilisation de la situation sur l’Oder. Le 17 mars 1945, Erich von Brückner est fait prisonnier par les Alliés qui ne le libéreront qu’en 1948.

Erich von Bruckner mourra en avril 1949.

Commandements

  • Kommandeur der Panzertruppen (Wehrkreis X)

Distinctions

  • Eisernes Kreuz 2e classe, le 25 juin 1915
  • Militärverdienstkreuz, mit Schwertern (avec glaives), le 26 juin 1915
  • Militärverdienstorden, mit Schwertern, 4e classe, le 14 février 1917
  • Österr. Militär-Verdienstkreuz]] mit Kriegsdekoration, 3e classe, le 4 avril 1917
  • Verwundetenabzeichen in Schwarz (bronze), le 16 juin 1918
  • Eisernes Kreuz , 1ère classe, le 23 juin 1918
  • Ehrenkreuz für Frontkämpfer, le 22 février 1935
  • Dienstauszeichnung, 4e classe, le 2 octobre 1936
  • Eisernes Kreuz, 2e classe, le 14 janvier 1940
  • Eisernes Kreuz, 1ère classe, le 1er juillet 1941
  • Deutsches Kreuz in Gold (or), le 25 mars 1942
  • Verwundetenabzeichen in Silber, le 4 juillet 1942
  • Medaille Winterschlacht im Osten, le 25 juillet 1942
  • Panzer-Kampfabzeichen, le 3 octobre 1943
  • Ritterkreuz des Eisernen Kreuzes, le 11 mars 1945

Sources

  • Fellgiebel, Walther-Peer: Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Podzun-Pallas, Friedburg, 2000.

***

Erich von Brückner est un officier allemand, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans Allemagne, armée, Europe, Metz, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.