Adam Philippe de Custine (1740-1793) : Général de division français

Adam Philippe, comte de Custine, (1740 –1793)  est un général français de la Révolution.

Biographie

Adam Philippe de Custine naît à Metz en 1740. Il choisit très tôt la carrière des armes et termine la guerre de Sept Ans en 1763, avec le grade de capitaine. Il sert dans les armées du roi de France comme commandant, lieutenant-colonel, puis colonel. En 1780, Adam Philippe de Custine est envoyé avec le corps expéditionnaire de Jean Marie Donatien de Vimeur de Rochambeau en Amérique pour combattre les Anglais. Après la guerre d’indépendance américaine, Custine est promu maréchal de camp, avant d’être nommé gouverneur de Toulon.

Adam Philippe de Custine est un partisan des idées nouvelles. Député de la noblesse de Metz, il est l’un des premiers à se rallier au Tiers-état. Mais s’il vote la Déclaration des droits de l’homme, il prend la défense des émigrés et des biens du clergé, et défend les prérogatives royales. A la dissolution de l’Assemblée législative en 1791, Adam Philippe est nommé lieutenant-général

Admirateur des méthodes de l’armée prussienne, Adam Philippe de Custine s’efforce de rétablir la discipline dans l’armée révolutionnaire. Dés le début de la guerre, le 29 avril 1792, il prend Porrentruy en Suisse. En 1792, il prend le commandement de l’armée du Rhin, et occupe le sud de la Rhénanie durant l’automne. Tenant les villes de Spire, de Mayence et de Francfort-sur-le-Main, il tente de négocier une paix séparée avec les Prussiens. Mais les Prussiens reprennent l’offensive en mars 1793, assiégeant aussitôt Mayence.

Custine offre alors sa démission à la Convention nationale, mais celle-ci la refuse et lui offre le commandement en chef des armées du Rhin, du Nord, de la Moselle et des Ardennes avec pour mission de reprendre la Belgique. Malgré ses efforts, les Autrichiens regagnent du terrain, prenant au passage Condé-sur-l’escaut. Ses relations avec le haut commandement austro-prussien deviennent alors suspectes, Custine est arrêté en juillet 1793 et jugé par un tribunal révolutionnaire. Adam Philippe de Custine est alors condamné à mort et guillotiné le 28 août 1793.

Bibliographie

  • Arthur Chuquet: L’Expédition de Custine, 1892
  • Louis Baraguey d’Hilliers : Mémoires posthumes du général français comte de Custine, rédigés par un de ses aides de camp.

***

Adam Philippe de Custine est un officier français, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans armée, France, Metz, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.