Jean-Baptiste Bouchotte (1754-1840) : Officier supérieur français

Jean-Baptiste Bouchotte (1754†1840)  est un officier supérieur français, ministre de la guerre durant l’époque Révolutionnaire.

Biographie

Jean-Baptiste Bouchotte naît le 25 décembre 1754 à Metz, où son père est trésorier de l’extraordinaire des guerres. En 1773, âgé de 19 ans, il s’engage dans le régiment Nassau-infanterie, sous le nom de Bouchotte de Bucholz. En 1775, il passe au régiment Nassau-Hussards, puis au Royal-Croate. En 1784, il est promu lieutenant au régiment d’Esterhazy-Hussards.

En 1789, Jean-Baptiste Bouchotte manifeste son attachement aux principes de la Révolution. Il est admis à la Société des Amis de la constitution de Sedan. En 1792, chef d’escadron et commandant temporaire de Cambrai, il défend victorieusement la ville face aux Autrichiens. Le 4 avril 1793, le lieutenant-colonel Bouchotte est nommé ministre de la Guerre par la Convention nationale. Il conserve ce portefeuille du 4 avril 1793 au 20 avril 1794. Jean-Baptiste Bouchotte fait notamment décréter la levée en masse du peuple français les 14 et 16 août 1793 et ordonne la mobilisation de l’armée révolutionnaire le 5 septembre 1793.

En avril 1794, Bouchotte redevient colonel de cavalerie. Mais le 22 juin 1794, il est arrêté par le Comité de salut public et incarcéré. Libéré le 26 octobre 1795, il se retire au Ban-Saint-Martin, près de Metz. Il y décédera le 7 juin 1840, à l’âge de 86 ans.

Sources

  • Charles Mullié,  » Jean-Baptiste Bouchotte « , Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852.

***

Jean-Baptiste Bouchotte est un officier français, représentatif du cercle des officiers disparus de Metz.

A propos Erasmus

L'auteur est un patriote européen, attaché à la démocratie. Il condamne tous les extrémismes, qu'ils soient religieux ou politiques.
Cet article, publié dans armée, Europe, France, Metz, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.